« Renouvellement » et « renouveau » sont les « mots de l’année »,  !

C’est ce qui ressort d’une part d’un vote effectué par plus de 130.000 internautes dans le cadre du Festival du Mot, qui se déroule pour la 13e fois à Charité-sur-Loire, en France. (Il a devancé « populisme » et « brexit ».)

D’autre part, un jury de journalistes, d’écrivains et de spécialistes de la langue française a jugé que « renouveau » avait un parfum politique un peu suranné et que « renouvellement » pouvait sans doute conduire à un vrai renouveau de la démocratie, a justifié le politologue Roland Cayrol, aussi bien inspiré que sur les plateaux des chaînes d’info.

Il est intéressant de retrouver les « mots » des années précédentes : (le premier par le public, le second par le jury)

2014 : Selfie et transition

2015 : Liberté d’expression et laïcité

2016 : Réfugié (choisi par le public et le jury)

2017 : Renouveau et renouvellement

Quelques phrases sur le renouvellement ?

« Rien ne dure, si ce n’est le renouvellement de nos regards en soi, sur le monde, sur autrui » (Hafid Aggoune)

« Le bonheur est toujours une quête à renouveler » (Michel Piccoli)

« Il faut à l’amitié six mois de congé par an pour renouveler son répertoire. L’amour devrait en faire autant » (Jules Renard)

Et puis, dans Le temps retrouvé, Marcel Proust écrit de si belle façon (admirons la belle et longue phrase, si loin du temps accéléré d’aujourd’hui) :

« Oui, si le souvenir grâce à l’oubli, n’a pu contracter aucun lien, jeter aucun chaînon entre lui et la minute présente, s’il est resté à sa place, à sa date, s’il a gardé ses distances, son isolement dans le creux d’une vallée, où à la pointe d’un sommet, il nous fait tout à coup respirer un air nouveau, précisément parce que c’est un air qu’on a respiré autrefois, cet air plus pur que les poètes ont vainement essayé de faire régner dans le Paradis et qui ne pourrait donner cette sensation profonde de renouvellement que s’il avait été respiré déjà, car les vrais paradis sont les paradis qu’on a perdus. »

N.B : La nouvelle orthographe suggère « renouvèlement ».

printemps-rose

Publicités