Le podcast : l’avenir de la radio ?

Nous ne pouvons pas tout faire instantanément ni en même temps. En plus de la télévision, de la radio, de la presse en direct, nous avons donc le « podcast », soit un « différé ». Le mot provient de la combinaison de « iPod » et « broadcasting ». Le terme a été créé en 2004 par le journal britannique « The Guardian ». On n’a pas encore trouvé de réel synonyme en français…

C’est une nouvelle forme de communication, si pas un nouveau média. Il m’arrive de plus en plus souvent, par exemple, de proposer une video directe sur Instagram, ensuite de la placer dans la page principale, où elle peut être revue plus tard. C’est simple. L’avenir nous dira si cela complètera la panoplie des médias.

C’est possible et c’est ainsi que j’ai participé à un podcast de Frédéric Bastien, qui en tient une rubrique complète sur RTL. Il m’interviewe, mais c’est tout de suite, destiné à être proposé plus tard, pas de première diffusion dans une émission. Vous pouvez la retrouver donc sur le site RTL Podcasts, rubrique « Ma radio » par Frédéric Bastien, à la date du 3 août. Dans « Ma radio », Frédéric avec le talent qu’on lui connaît recueille ainsi des bribes de l’histoire d’hier, d’aujourd’hui et de demain, de la radio.

https://www.rtl.be/podcasts/episode/40123276

 

 

Stéphane en quintet, c’est très bientôt !

DOSSIER DE PRESSE – Septembre 2020 :
Hypnote Records presente le nouvel album du Damon Brown & Stéphane Mercier Quintet, sortie le 25 septembre prochain.Ce groupe de jazz moderne influencé par la mouvance hard-bop joue principalement des compositions des membres du groupe.

Damon Brown ravit les foules et les critiques depuis plus de vingt ans. Le Evening Standard l’a nommé « meilleur trompettiste de jazz mainstream britannique ». Il a d’ailleurs fait partie des groupes de Benny Golson, Steve Grossman, David Liebman et Peter King.

Stéphane Mercier continue d’écumer les scènes internationales, et il réside actuellement en Belgique. On l’a vu entre autres aux côtés de Mark Turner, Avishai Cohen, Chris Cheek, Jeff Ballard, Aaron Goldberg à New-York, ou Peter Hertmans, Eric Legnini, Philip Catherine ou Ivan Paduard en Belgique. Il est également leader du bruxellois Jazz Station Big Band.

C’est lors d’une répétition à Paris pour une tournée cambodgienne que Damon et Stéphane se rencontrent pour la première fois en 2017. Il s’en suit un goût de trop peu, le trompettiste invite alors le saxophoniste à jouer une série de concerts à Londres. Stéphane part ensuite à Séoul, lieu de résidence de Damon depuis des années, où là, ils enchaînent 13 représentations en 11 jours, malgré une chaleur de mois d’août.

Le duo est alors prêt à lancer son propre projet, et le fait cette fois sur la scène belge, augmenté du prodigieux batteur irlandais Darren Beckett, comparse new-yorkais de longue date de Stéphane.

Le répertoire est vite composé, entre les compositions des deux souffleurs, Igor Géhénot propose également son « Step 2 », remarqué aux Octaves de la Musique.

Pour compléter un album bien équilibré mais acoustique, Damon propose de chanter « I left my heart in San Francisco », morceau fétiche de Tony Bennett, qui fait ressortir le crooner du trompettiste anglais, mais aussi sa sensibilité à fleur de peau.

« The Road » le nouvel album  (septembre 2020)

Line-Up

DAMON BROWN cornet et voix
STEPHANE MERCIER saxophone alto
IGOR GEHENOT piano
NICOLAS THYS contrebasse
DARREN BECKETT batterie

 

Tracklist

1  Joe’s Serenity  STEPHANE MERCIER  3:59

2  Pink Legged Tourist STEPHANE MERCIER  4:51

3  The Wrong Way Around  DAMON BROWN  4:57

4  I Left My Heart In San Francisco G. CORY/  D. CROSS  6:36

5  The Road Less Traveled STEPHANE MERCIER  6:36

6  Kit Kat DAMON BROWN  8:06

7  Step 2 IGOR GEHENOT  6:41

8  Falling Down DAMON BROWN  6:02

 

Enregistrement et mixage par JONAS VERRIJDT au WallStudio Music, Grand-Reng, Belgique.

Assistant : LENNY CASSART
Mastering : DAVE DARLINGTON au Bass Hit Studio, New York, USA
Coordinateur de production : GIUSEPPE MILLACI

HYPNOTE RECORDS asbl production.

Date de sortie : 25 septembre 2020
Label: Hypnote Records
N° de catalogue : HR015
Distribution: Alliance Entertainment (Internationale)/ Inouïe Distribution (France)/ Lawson Entertainment (Japon)

Soyons bienveillants !

Définition de bienveillance : c’est la capacité à se montrer indulgent, gentil et attentionné envers autrui et d’une manière désintéressée et compréhensive.

Le mot qui date en français du 12e siècle est issu du latin benevolens (vouloir du bien), qui a donné évidemment par ailleurs « bénévole ».

Vous l’avez peut-être oublié mais le dictionnaire Le Robert a désigné « bienveillance » comme le mot qui, selon les internautes, a marqué l’actualité de l’année 2018.

C’est plutôt une surprise, au vu des déchirures récentes de la société et des tensions internationales au cours de l’année 2018. Mais c’est rassurant …

Comment être bienveillant ? D’après la plupart des sages, c’est Vous, vous-même, qui êtes la première personne envers qui vous devez apporter de l’indulgence et de l’acceptation.

Dans « La méditation, c’est bon pour le cerveau » du Docteur Liégeois Steven Laureys , chapitre :  La méditation de l’amour bienveillant.

Cette histoire :

« Un soir, un vieux chef indien parle à son jeune petit-fils de la lutte intérieure qui anime chaque être humain. « Mon cher petit-fils, dans chaque cœur cohabitent deux loups qui s’affrontent constamment. Le premier est celui du Mal. Il renferme tous nos sentiments de colère, de jalousie, de tristesse, de cupidité, d’arrogance, de rancune… L’autre loup est celui de la Bonté. Il est plein de joie, d’amitié, de réconfort, d’amour, d’espoir, de calme, de compréhension et de compassion. « Après réflexion, son petit-fils lui demande alors : « Et quel loup gagne à la fin, grand-père ? » Le vieil Indien répond alors simplement : « Le loup que tu auras nourri le plus. »

Nous pouvons nourrir ce bon loup en optant pour la méditation de l’amour bienveillant.

Le nouveau roman génial d’Amélie !

Mon bonheur littéraire annuel ! Le nouveau roman d’Amélie Nothomb. Cette fois « Les aérostats » (Ed. Albin Michel)…

Des inventions permanentes, des dialogues géniaux et une conclusion inattendue.

On retrouve les prénoms « à la Nothomb », tel « Pie » !

L’idée de la découverte d’un personnage par la bibliothèque rejoint mon personnage de vieil écrivain « Maître Gustave », mon propre roman édité en 2002.

On retrouve cette fois, plus que jamais, notre belgitude (et c’est un joli mot pour parler de ça) : Le chocolat, Marbehan, l’université de Bruxelles…

Voici quelques phrases picorées pour vous :

« Bruxelles, dont on a toujours exagéré la chaleur humaine »

« Quand il fait soleil, la lumière passe au travers des habitations. Alors, Bruxelles est comme bâtie de rayons. »

« J’ai besoin d’être amoureux pour avoir le courage de parler à une femme. »

« Ce serait génial de donner des noms de chocolats à ses enfants. »

« Ayez une vie avant la mort »

La phrase mis en exergue est celle-ci :

« La jeunesse est un talent, il faut du temps pour l’acquérir. »

Tout cela a dû vous mettre en appétit ? Un excellent crû pour mon amie Amélie.

#SoutiensTonArtiste

On peut toujours faire confiance à ses enfants, c’est pourquoi je vous transmets le message reçu et les projets. Cela concerne les artistes.

Merci de votre intérêt amical.

Voici le mot de Sophie :

« Ma filleule Emilie a toujours éveillé ma curiosité tant sa créativité et sa détermination sont surprenantes. Elle est à l’origine de ce projet, qui a pour but de soutenir les artistes de toutes disciplines, en créant du lien entre l’offre et la demande. Son but étant de mettre les bonnes personnes en commun, et par le biais des connaissances, du bouche à oreille, et pour tous les portefeuilles.

Je me fais donc un plaisir de vous faire connaître sa démarche.

Bonne réception et bel été à tous ! »

Voici quelques mots copiés sur les sites – n’hésitez pas à aller les consulter :

LES PRESTATAIRES DE BELGIQUE MANAGEMENT ARTISTIQUE VOUS AVEZ UN PROJET, NOUS AVONS LES CRÉATIFS POUR Y RÉPONDRE CONSEILS EN ÉVÈNEMENTIEL BeWe // Event & Wedding COMMENT TROUVER CEUX QUI VOUS CORRESPONDENT ? FACILITER LA COMMUNICATION, LES RENCONTRES ET METTRE LA CRÉATIVITÉ BELGE EN AVANT…

Event & Wedding

Contact Presse : Emilie Keller

ASBL de Management Artistique +32 (0) 470 92 11 35 be@bewe.be

www.bewe.be

#SoutiensTonArtiste

Être lu !

Pour un auteur, s’ajoute aux multiples plaisirs, comme imaginer, écrire, corriger, relire, etc., celui d’être lu. C’est ce que je vis en ce moment. Pourquoi plus aujourd’hui que pour les précédents ouvrages ? Entre autres parce que toute la vérité (ce sont des mémoires) enrichie de mes émotions rencontre votre propre sensibilité dans la lecture, et aussi dans votre démarche. Merci !

Une gentille lectrice me parle même du livre de l’été !!!

Merci d’aimer mes « Drôles de vies » !

Après le bonheur d’écrire vient tout de suite celui d’être lu ! C’est ce que je vis avec la sortie de « Mes drôles de vies » aux éditions www.racine.be !

Sorti juste après le « confinement », ces vies se déroulent entre deux guerres, celle de 40 et celle contre un virus invisible. On comprend mieux l’évolution de notre société, ses médias, sa culture, ses religions. Cette avancée rapide vers un progrès ? vers le bonheur ?

Toutes mes vies s’entrecroisent, comme les fils d’un tissu : personnelle, familiale, amoureuse, mais aussi celles que j’ai eu la chance de vivre en radio, en télévision, sur scène, dans l’écriture, dans la presse. J’y raconte les personnes généreuses qui amplifient notre vie et l’amitié, l’amour, la sympathie qui en permettent l’accomplissement.

La presse, la radio, la télévision, les réseaux rendent compte de cette sortie (une belle lecture de 300 pages pour l’été). Les libraires ont accepté, malgré les perturbations que l’on sait, de le distribuer, les grandes surfaces, les Fnac, les Club aussi.

Et depuis ce mardi 16 juin, il est disponible en France !

Tous les jours en direct je dialogue avec vous un moment à 17 heures sur Instagram, vous pouvez vous connecter à : Jacquesmercier16

Mais, vous vous en doutez, les premières réactions après la lecture me touchent beaucoup. Non seulement les amis, qui s’y retrouvent, mais les personnes qui l’achètent, le lisent et prennent la peine de me dire ce qu’ils ont ressenti. Vous pouvez le faire à l’adresse info@jacquesmercier.be

J’ai écrit « Mes drôles de vies » pour laisser un témoignage à mes enfants (comme j’aurais aimé que mon père et mes grands-pères me racontent leur jeunesse, leurs amours, leurs enthousiasmes…) et à mes treize petits-enfants ; mais on s’est rendu compte que ce pouvait être aussi un témoignage plus général, quelle que soit la connaissance de notre pays, sur le temps qui passe, comment surmonter les obstacles, comment rester optimistes, etc.

Ma femme, Philippe Geluck et Amélie Nothomb ont été essentiels pour oser la naissance de cet ouvrage, qu’ils en soient remerciés de tout cœur. Et j’aime que chez Racine, toute l’équipe soit féminine, et s’en occupe donc avec une intelligence artistique.

Il est même une radio, BelRtl, qui m’offre une rubrique de souvenirs en été à 8h15 et Philippe a accepté de m’y poser les questions ! Le rêve !

Parmi les liens possibles vers la presse :

https://bx1.be/radio-chronique/linvite-culture-jacques-mercier/

https://www.lavenir.net/cnt/dmf20200607_01481051/la-vie-plurielle-de-jacques-mercier

https://www.rtbf.be/vivacite/emissions/detail_le-8-9/article_jacques-mercier-ma-voix-n-etait-pas-du-tout-radiophonique-a-l-epoque?id=10514161&programId=4003

https://www.rtbf.be/auvio/detail_on-n-est-pas-des-pigeons?id=2646486

Sortie de mes Mémoires ! (Mes drôles de vies)

Alors que peu à peu la lumière revient, que l’on aborde sur un rivage un peu changé, avec notre fragilité, notre nouvel équilibre, etc. je trouve que la sortie la semaine prochaine de mes Mémoires, sous le titre « Mes drôles de vies » chez Racine ( https://www.racine.be/fr/mes-dr%C3%B4les-de-vies ) tombe à point nommé pour mesurer l’évolution entre la dernière grande guerre et celle mondiale contre ce fichu virus !

Pour souligner cette sortie, je me propose sur Instagram (jacquesmercier16) des rendez-vous en direct de « questions-réponses » (vous pouvez envoyer vos questions directement à info@jacquesmercier.be et si vous notez votre adresse postale, j’enverrai quelques exemplaires dédicacés). Je suis très curieux d’en observer le fonctionnement (mes petits-enfants m’ont aidé un peu !) et de goûter au plaisir de communiquer ainsi après tant d’années derrière un micro ou une caméra !