C’était à l’Ancienne Belgique, une sorte de gala des artistes belges que présentait mon partenaire radiophonique de l’époque, Stéphane Steeman.

Rappelons que « Dimanche Musique » battait tous les records d’écoute, y compris de télévision, et se déroulait de 20h00 à Minuit en direct, avec une dernière heure, qui était plus libre, plus osée, pour l’époque évidemment. Je vous donne deux exemples un peu simples. On disait que tous les titres des chansons, si on avait l’esprit mal tourné, étaient en dessous de la ceinture : et on diffusait Johnny Hallyday dans sa traduction de Knock on Wood qui se disait « Aussi dur que du bois ! » et on passait Dick Rivers dans « Bien trop court ».

On enchaînait alors avec le langage schtroumpf de Peyo et on faisait l’expérience de remplacer dans une chanson les mots par schtroumpf. Par exemple « J’ai ta main » de Charles Trenet : « J’ai ta main dans ma main, je joue avec tes doigts » et en remplaçant les mots, cela donnait « J’ai ta schtroumpf dans ma schtroumpf, je joue avec tes schtroumpfs »… Tout ça n’était pas bien grave !

         Donc, j’étais à l’Ancienne Belgique et je devais de temps en temps donner la réplique à Stéphane dans un sketch, comme celui de l’imitation d’Eddy Merckx. Il y avait les stars de l’époque : Tonia (un peu de poivre, un peu de sel, du Concours Eurovision de la Chanson), Jean Vallée et Jacques Hustin, Paul Louka, Ann Christy, mais aussi Salvatore Adamo et en duplex de Knokke sur un grand écran : Jacques Brel. Du beau monde !

Dans la salle aussi du joli monde, avec au premier rang notre future reine, la Princesse Paola, superbe et qui nous faisait rêver, voire fantasmer !

A l’entracte, on l’emmène dans les coulisses et elle demande à être présentée aux artistes. Nous sommes quasi en rang  d’ognon (d’oignon ?) devant les portes des loges. Lorsqu’elle arrive devant Stéphane et moi, voilà qu’elle nous dit : « Ah c’est vous qui empêchez mes enfants, Philippe et Laurent, d’aller dormir tôt le dimanche soir ! » Quel beau compliment pour notre émission !

(Une photo de 1985, pour l’œuvre royale des « Berceaux Princesse Paola » et les Noirauds – Et ne riez pas du look incroyable que j’avais ! )

85 avec princesse Paola -moir.jpg

Publicités