Simplement une pensée à propos de la fin du « Jeu des Dictionnaires » ! Pas plus, car je suis le premier à savoir que tout évolue, que tout change, que c’est la grande loi de la vie-même. Je ne suis pas nostalgique, je n’ai pas beaucoup de regrets; et je garde lumineux en moi les moments magiques de liberté, d’amitié, de folie, de fous rires que nous avons eus. Bien sûr, avec aujourd’hui plutôt un souvenir des débuts, car ils furent étonnants et fous ! L’idée déjà avec Marc Moulin, la constitution par hasard et affinités des premières équipes. (Détail ci-dessous avec la photo – et mes cheveux encore pour quelques mois !) Je garde l’invention débridée de Philippe Geluck avec ses Docteur G, ses réponses tellement dingues; Marc Moulin se lâchant dans l’écriture des Tilkin (ou des Tilquin); Jean-Jacques qui nous apportait la caution du journaliste politique; le bon sens de Monsieur Météo, qui pour la première fois s’essayait dans une émission de radio; Virginie, découverte comme choriste et danseuse des Hollywood Bananas ; Soda, son charisme, sa présence; Jean-Pierre, qu’on ne qualifiait toujours que de « sémillant » ! Et Raoul qui réalisait ! Sans oublier les complices ingénieurs du son. Toute une époque, comme on dit ! Qui dura tout de même plus de vingt ans ! Une émission qui n’a tenu (avant tout, disons) qu’à la force du poignet, avec notre conviction, avec notre incroyable envie de rire, d’être libre, de s’exprimer, de souligner ce que le citoyen auditeur pensait tout bas ou ne pouvait exprimer aussi fort que nous ! Les talents se sont ajoutés un peu à la fois : Pierre Kroll, Juan d’Oultremont, Jean-Luc Fonck, Laurence Bibot, Eric De Staercke, Bruno Coppens, Frédéric Jannin et jusqu’aux plus récents MiamMonsterMiam, Gilles Dal et Thomas Gunzig ! (J’en passe et des meilleurs… comme dit l’expression) Et je ne suis pas occupé de dresser un bilan. Mes souvenirs reviennent ainsi. J’attends la fin de son petit déjeuner pour téléphoner à Philippe Geluck et à quelques autres… Je souris à Marc et à Jules ! C’était tout de même une incroyable aventure ! Merci à ceux et celles qui y ont crû ! 😉 La vie continue… encore pour quelque temps j’espère !

C'était en 1989 !

Publicités