Dans huit jours, vous retrouverez donc vers 19h19 sur la Une RTBF, avant le JT, la nouvelle saison de Monsieur Dictionnaire, avec Philippe Geluck, en maître du jeu, plus en forme que jamais ! Pour vous faire patienter voici quelques définitions, qui serviront de base à nos séquences, et qui sont parues dans « Les 500 plus belles expressions de Monsieur Dictionnaire » (Racine).

Vive la langue française !

Tourner en eau de boudin

Mal tourner.

L’expression apparaît au 17e siècle. L’eau de boudin est simplement l’eau souillée, bonne à être jetée aux égouts, après avoir servie à nettoyer les boyaux du futur boudin. L’eau de boudin peut être également l’eau de cuisson du boudin, comme on dit aussi l’eau de poulet, le bouillon dans lequel cuisait le poulet. C’est dans les deux cas une chose qui finit mal. Tourner en eau de boudin c’est virer mal…

Il y a de l’eau dans le gaz

L’atmosphère est à la dispute.

Autrefois, le gaz distribué dans les habitations (avec parfois l’indication sur la façade : « gaz à tous les étages ») était du gaz de houille et contenait beaucoup de vapeurs d’eau. Cette vapeur pouvait se condenser dans les canalisations et y créer des poches qui finissaient par les boucher. On évitait cela en installant des vannes et des siphons pour purger les tuyaux. Quand avait lieu une obstruction, de l’eau dans le gaz, elle était annoncée par la flamme chez le consommateur qui de bleue virait à l’orange, avant de s’éteindre. Bien des difficultés surgissaient avant de résoudre le problème, ce qui donna le sens abstrait d’annonciateur d’un souci, d’une dispute.

Faire l’école buissonnière

Se promener au lieu d’aller en classe.

L’expression « faire l’école buissonnière » date du Concile de Pavie en 1423. Comme la peste avait envahi la ville, les cardinaux refusèrent de s’y rendre. Marot l’expliqua ainsi : «Vray est qu’elle fust buissonnière, l’escolle de ceux de Pavie ». « Buissonnier » voulait dire libre, vagabond, à l’image des buissons et de ceux qui y séjournent. Aujourd’hui c’est manquer la classe en allant se promener.

Un enfant de la balle

Comédien, acteur, artiste de cirque… dont les parents faisaient le même métier

Dès le 17e siècle, l’expression « un enfant de la balle » signifie que l’enfant exerce la même profession que ses parents. La balle est celle du jeu de paume très en vogue. L’enfant de la balle (du jeu de paume) était le fils du maître de ce jeu, qui avait la possibilité de s’exercer au jeu avec son père et qu’il était difficile de battre. Le sens de balle, de ballot, de bagage a été aussi expliqué par les enfants du voyage, les saltimbanques.

(Dans un nouveau décor signé François Schuiten, installé dans le studio du Chat !)

Monsieur Dictionnaire 2016

Publicités