Il faut que je l’avoue : je suis « honoré » d’être invité ce vendredi à donner la conférence inaugurale du Congrès des professeurs de français aux Pays-Bas ! J’évoquerai les expressions de la langue française (en tant que « Monsieur Dictionnaire » et en référence aux livres et aux émissions), mais aussi quelques jolis belgicismes. Cette biennale a fait le plein – depuis des semaines – des 550 professeurs de français hollandais et nous fêterons ensemble la Semaine de la Francophonie.

Ont été mis sur pied des ateliers, des conférences, des débats, des soirées (Philippe Claudel, par exemple, est l’un des invités).

Tout cela se déroule dans le Palais des Congrès de Noordwijkerhout, entre Amsterdam et La Haye. Je salue le travail de la Délégation Wallonie-Bruxelles et de la Région Wallonne sur place, avec M. Marc Clairbois, et l’enthousiasme du Président, M. Marcel van den Munckhof, avec lesquels nous échangeons de nombreux mails pour que tout se passe au mieux.

Je parlerai dans ma conférence, par exemple, de la plus vieille expression existante : « Enfoncer le clou » qui date de Sumer, il y a 6000 ans ; mais aussi de l’expression « Laisser la porte contre », un merveilleux belgicisme… Sans oublier de revendiquer le mot « praline », que bien des auteurs avaient erronément attribué au duc de Plessis-Praslin.

Le slogan du congrès de cette année est « Le français, ça marche ! » Pour faire sourire mes spectateurs, j’essaierai de trouver des synonymes, comme « ça baigne » ou « ça roule » ! (Si vous avez des idées à me transmettre, avec plaisir)

Vive la langue française !

LOGO_LFCM

Publicités