Ces derniers jours, j’ai vécu des moments de bonheur « autour des mots » ! Il y eut d’abord cette soirée d’hommage aux 80 ans du « Bon usage » et aux 90 ans d’André Goosse au palais des Académies de Bruxelles.

« Le Bon usage » est une grammaire très complète et qui est remarquable, entre autres, par ses exemples – sous forme de citations – puisés dans la littérature francophone. Le livre fut élaboré à partir des notes de classes que Maurice Grevisse, alors instituteur en Ardenne, avait prises. Il est édité pour la première fois en 1936, chez Duculot. Le succès fut immédiat, mais il fut renforcé par un article du supplément littéraire du Figaro en 1947, dans lequel André Gide qualifie « Le Bon usage » de « meilleure grammaire française ». En 1980, André Goosse, qui fut en son temps le gendre de Grevisse, prend sa succession et réalise les nouvelles éditions. Aujourd’hui, on trouve aussi « le Bon usage » dans une superbe version électronique.

Au cours de la soirée, mise en place par Marie-Amélie Englebienne, Philippe Geluck m’accompagnait pour que nous donnions sous la forme de « Monsieur Dictionnaire » quelques mots et expressions en relation avec le propos de la séance : âge canonique, un travail de bénédictin, etc.

Parmi les prestigieux invités de cette honorable institution, dont Jacques De Decker est aujourd’hui le Secrétaire perpétuel, notre ami Amélie Nothomb. (Des extraits de ses romans se retrouvent dans « Le Bon usage » !)

Autres moments incroyables : les trois jours d’enregistrement de la nouvelle saison de « Monsieur Dictionnaire », précisément ! Tout y était : le professionnalisme souriant de l’équipe technique et de production, les conseils avisés de l’entourage de Philippe, dont Dany, sa femme, une des meilleures « conseillères » en communication qui soit et leur fille Lila pour le « catering » (le ravitaillement ? Le service traiteur ?), avec, par exemple, un tiramisu personnalisé que l’on trouve bien sûr aux « Tartines de Lila », au 136, avenue de l’Hippodrome à Ixelles. Durant toute ma carrière, je n’ai jamais vécu une session d’enregistrement aussi « heureuse ». Pouvez-vous imaginer ce que j’ai ressenti ? L’amitié, la langue française, la télévision, l’expérience et l’innovation… le rire, la complicité, la joie surtout !

Cette nouvelle saison commandée par la RTBF comprend, outre les expressions, quelques mots de la Francophonie et quelques noms propres de personnes ayant œuvré pour une bonne langue française.

Bien sûr, Philippe m’avait préparé moult surprises drôles et nous avons vécu quelques mémorables fous rires !

(Photos de Nathalie Slegers – Ed. Deboeck Supérieur)

Publicités