Dans le reflet de l’écran de l’ordinateur, je me vois sourire et puis rire. Le souvenir est précis ; sans doute parce que je possède une photo qui l’immortalise. J’avais cinq ans peut-être et on me déguisa en chat. La famille avait décidé d’une sorte de « play-back » avant la lettre : les plus petits des enfants allaient mimer la chanson « La révolte des joujoux ». Je pourrais la chanter par cœur, moi qui n’ai que peu de mémoire. « On vient d’éteindre la lumière / Bébé succombe à son sommeil / Mais les joujoux très en colère / Dans leur placard tiennent conseil… » Il y avait un pompier, un tambour, une poupée, un cheval, une auto, un indien … mais pas de chat ! C’était sans doute l’ancien vêtement d’un carnaval, qu’on m’avait refilé. L’histoire, bien sûr, se termine bien : «Quand l’enfant s’éveille / Vers huit heures un quart / Les joujoux sont tous / Dans le placard ! » Le texte est signé André Dassary, un des « collégiens » de Ray Ventura, mais aussi celui-là même qui chanta à la gloire de Pétain : « Maréchal, nous voilà !» Dans une famille de résistants, c’était faire preuve d’une belle tolérance !

Le cheminement dans le monde du théâtre a été long et mystérieux. Je ne suis vraiment monté sur scène de manière professionnelle qu’à 60 ans ! Mais pour quel rôle… – c’est d’ailleurs ce qui m’incita à accepter, c’était trop beau ! – celui de Dieu !

(Voir la photo ci-dessous, prise en répétition dans la Collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles. « L’arche de Noë » est un opéra de Benjamin Britten. C’est à la demande de Michel Keustermans (La Cetra d’Orfeo), que je me suis lancé dans cette incroyable aventure !)

Ensuite, il y eut « Mon jardin secret » avec Nara Noïan, « Mercier, Go home ! » au TTO, « La Boîte de Jazz »…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publicités