En découvrant Renaud, Brel, Brassens dans le classement récent des plus belles chansons de tous les temps, je pensais un instant à ce qu’est une chanson.

« Je pourrais dire que la chanson est à l’homme ce que la fleur est à la nature. Elle est soumise à toutes les variations du cœur, tempêtes de la passion, orages du sentiment, brises de la tendresse, souffles de l’amour…

Comme la rose, la chanson est immortelle. La beauté, la tendresse et l’espérance qui forment son essence, ne le sont-elles pas ?

La chanson nous renvoie spontanément aux moments les plus forts, les plus authentiques du passé.

La chanson tisse une toile magique où se reflètent les couleurs changeantes du ciel de notre vie.

La chanson fait chanter notre mémoire. » C’est un texte écrit par Yves Montand. Il décrit bien ce qu’est la chanson éternelle, celle qui possède un texte et une mélodie qui ne peut que s’accorder au propos de l’auteur, du compositeur et de l’interprète.

La magie de la chanson fait du simple auditeur – isolé ou dans la foule – un co-créateur qui donne à l’œuvre une autre vie, de nouvelles résonances.

Plus la chanson a d’impact sur le public, plus celui-ci contribue à lui donner du relief, du volume, de la densité.

Par sa magie, son pouvoir, sa présence insistante et son influence, la chanson est un aspect de la culture, culture de consommation comme culture d’élection. Elle s’adresse à tous et à chacun.

C’est son principal mérite : parler de nous, de nos amours en particulier.

De plus, la chanson crée une complicité immédiate entre les hommes et les femmes d’une même génération. Ils ont fredonné les mêmes refrains, dansé sur les mêmes rythmes, pendant les mêmes étés et les mêmes nuits.

L’air qui a scellé leur premier baiser est un fil rouge qui relie le présent au passé. Grâce à lui, on se souvient, on retrouve l’époque des premiers émois, les élans de joie et de souffrance, et l’attente, la délicieuse espérance de l’amour et de sa folie.

Nous avons de moins en moins de temps de rêver. La chanson nous fait vivre quelques instants, l’art de l’instant.

georges11

Publicités