Vous le savez je suis un grand admirateur d’Amélie Nothomb. De la personne, hors du commun, comme des livres qui me plaisent depuis le début. Je ne suis pas le seul apparemment. Amélie a été invitée quasi chaque année dans le Jeu des Dictionnaires, qu’elle se plaît à répéter « la meilleure émission de l’univers ».

Je pense que c’était le deuxième livre, Amélie habitait encore à Bruxelles et nous n’avions pas encore de « camionnette » qui nous emmenait sur les lieux de l’enregistrement. J’ai donc proposé à Amélie de l’emmener dans ma voiture jusqu’à Redu, au Space Center, où se dérouleraient les émissions. C’était l’hiver.

Dans la voiture, nous avons commencé à bavarder, surtout de littérature d’ailleurs, échangeant nos points de vue, la manière d’écrire aussi, etc. Nous étions passionnés et j’étais donc un peu distrait.

Tant et si bien que j’ai raté la sortie de l’autoroute (pas de GPS non plus évidemment) et que je me suis retrouvé à la Baraque Fraiture dans une neige de quelques centimètres. On a dû faire tout un tour dans l’autre sens et nous sommes arrivés avec un grand retard devant l’entrée du Space Center, où nous attendait tout le reste de l’équipe !

Avec le froid, les vitres étaient fort embuées, et notre retard nous énervait et nous avions les joues bien rouges. Tout le monde a pensé à … ça ! Et quand on l’a compris, cela nous a rendus encore plus confus et énervés. Encore aujourd’hui, certains ont des doutes sur notre retard, imaginant je ne sais quelle pause sur une aire de parking !

bisou nothomb

Publicités