Peu à peu, les souvenirs se mettent en place et je les note. Bientôt se déclenchera le processus d’écriture de « Drôle de mémoire », à la fois un récit de l’évolution incroyable que j’ai eu la chance de vivre (Du moulin à café à la capsule, du 78 tours à l’iPod, de la Belgique à une (con)fédération, etc.) et une réflexion permanente sur la vie, son sens.

Mais je n’en suis pas encore là, il faut que je termine quelques projets exaltants avant de m’y laisser aller : un livre à quatre mains avec ma fille Sophie, conseillère conjugale et familiale ; une BD dont l’intrigue se déroule dans le domaine du chocolat ; un disque de chansons avec mes textes et quelques duos avec Nara Noïan ; les corrections de la nouvelle sortie papier des « Mortes Maisons » et la suite sur scène à Paris de ma pièce « Excès » et de « Une diva amoureuse » en espagnol au Grand Théâtre de Caracas…

Je prends quelques lignes pour vous raconter une anecdote pittoresque et étrange de ma vie professionnelle (et personnelle) : J’ai été amoureux d’une sorcière, d’une vraie sorcière ! J’ai vécu des épisodes incroyables avec elle. Notamment, elle m’a aidé à me libérer d’un envoûtement lancé par une jeune femme jalouse. Elle voulait se venger (et je l’ai su plus tard, elle se servait d’un manuel de sorcellerie, qu’elle avait déniché dans une brocante).

Ainsi en quelques jours, j’ai vécu un début d’incendie qui s’était déclenché sans aucune raison, un changement du voltage du courant électrique de 220 en 130 volts : les deux fils qui apportaient le courant sur la façade ont été croisés et il a fallu la grande échelle de la société d’électricité pour remettre en état… et j’en passe.

En réalité, elle avait caché chez moi une racine de mandragore enveloppée dans du papier d’aluminium !

Bref, quand je l’ai raconté à ma sorcière, elle me dit qu’il fallait que je fasse un bouclier mental.

« Ainsi, le mauvais sort jeté se retourne d’un coup vers la personne. Il faut que tu ne te sentes plus victime et peureux, mais au contraire fort et invincible. »

Le soir donc, dans mon lit, je me dis « Voilà je me fais un bouclier mental… »

Résultat : Le lendemain matin, on me téléphone pour m’avertir que cette jeune femme jeteuse de sort a été victime d’un accident en rentrant chez elle, sinistre total, commotion cérébrale.

Elle passa quelque temps à l’hôpital…

images

Publicités