Cette fois, je voudrais vous offrir un poème, extrait de « L’envers du monde ». Il reflète un peu ce « peut-être », ces doutes qui nous assaillent face à la vie, à la mort surtout, quand elle frappe des personnes que l’on connaît. Peut-être que tout a un sens ? Et sûrement qu’il faut retrouver le soleil et sourire… « Le temps cessera », oui, c’est l’ordre des choses de ce monde terrestre ; venus de l’éternité (et même l’avons-nous quittée ?) nous voici plongés dans le temps et l’espace. Mais cet univers visible cessera un jour ou l’autre…

Peut-être vers midi

Dans les senteurs océanes

Alors que le sable se dérobe sous tes pieds

Pourrais-tu accepter l’invitation

Du temps

Alors les intuitions lumineuses

Les échappées dans les sous-bois

Autant que les livres décryptés

Te livreront leurs secrets

Tu n’auras pas aimé en vain

Ni pleuré, ni souffert,

Et l’explosion de tes sens

Deviendra éternelle

Peut-être vers midi

Le souffle court

Le temps cessera

images

Publicités