Chaque soir, depuis quelque temps, je lis avec grand intérêt « Plaidoyer pour l’altruisme » de Matthieu Ricard. Le sous-titre est « La force de la bienveillance. » Des bons sentiments ? Certes ! Mais quelle émotion de les voir écrits, explicités, argumentés ! Je vous livrerai en plusieurs billets ce qui me frappe !

Quelques passages significatifs qui m’ont frappé.

Dans l’introduction déjà, l’évidence : « L’importance démesurée accordée à la consommation et au goût du superflu ainsi que le règne de l’argent me faisaient penser que beaucoup de nos contemporains avaient oublié le but de l’existence – atteindre un sentiment de plénitude – pour se perdre dans les moyens. »

Et cette phrase du Dalaï-lama : « Rechercher le bonheur en restant indifférent aux autres est une erreur tragique ».

Dans le premier chapitre, l’auteur définit ce qu’est l’altruisme, le thème de ce livre. C’est accorder de la valeur à l’autre et être concerné par sa situation. Et l’idéal serait que l’altruisme s’étende à l’ensemble des êtres sensibles, quels que soient leur aspect, leur comportement et leur degré de proximité avec nous !

Bien sûr on évite la vengeance, ce célèbre « œil pour œil ». Gandhi disait : « Si l’on rendait « œil pour œil et dent pour dent », le monde serait bientôt aveugle et édenté ». Il faut essayer de comprendre la souffrance des autres et croire que chacun est capable de s’en libérer ;

J’aime aussi cette réflexion sur l’amour : Les psychologues estiment que l’état durable appelé « amour » par la plupart des gens est le « résultat » de l’accumulation de nombreux moments, beaucoup plus courts, durant lesquels est ressentie cette résonance émotionnelle positive. Et cela a un effet bénéfique sur la santé physique et mentale.

Deux citations :

Albert Schweitzer disait : « L’amour est la seule chose qui double à chaque fois qu’on la donne »

Arthur Schopenhauer écrivait : « Toute vérité franchit trois étapes : D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis elle est considérée comme ayant toujours été une évidence »

Un mot encore du bénévolat, qui est de l’altruisme : entre un cinquième et un tiers de la population européenne, selon le pays, soit plus de 100 millions d’individus, participe à des activités bénévoles !

mains

Advertisements