Pendant que nous sommes encore entre la Noël et le Nouvel An, je copie un court extrait de mon livre « Mon père est mort en riant » (publié uniquement en numérique chez BeBooks*). Il concerne justement une remise de cadeau…

Bon reste, comme on disait à Mouscron en cette période de l’année !

« C’était également à Noël. Quelque temps avant, mon père me demanda ce que je souhaitais comme cadeau. Je fus surpris car en général nous héritions de vélos repeints, de jouets de seconde main ou de vêtements devenus trop étroits pour d’autres cousins. Je lui dis que j’aimerais des encriers de couleur. J’en avais vu sur le trajet de l’école à la devanture des papeteries. L’écriture et ses outils m’ont toujours intéressé. En classe, on écrivait en trempant son porte-plume dans l’encrier de porcelaine blanche. L’encre était noirâtre, un peu violette. Toujours la même. Mais pouvoir écrire en vert, en bleu émeraude, en rouge ou rose, comment ce devait être jouissif ! Je le dis et j’attends donc confiant. Et, curieux, je jette un œil chaque matin sur les cadeaux emballés et déposés au pied du sapin. Je le vis enfin. Pas de doute, c’était bien ça ce paquet, ce parallélogramme rectangle ! (Oh, ce mot aux examens d’orthographe et de géométrie !) Je suis de plus en plus énervé, et finalement c’est le jour de Noël et c’est le moment de la remise des cadeaux et on me présente le mien, celui-là ! Je déchire le papier et je découvre une boîte ancienne, un peu cabossée, avec des encriers dépareillés. J’étais terriblement déçu. Et je vis que mon père m’observait et l’avait compris. Je m’en voulais d’avoir montré ma déception. J’étais triste de lui faire de la peine, car je comprenais aussi l’amour qu’il avait mis dans le cadeau, le temps qu’il devait avoir passé à rechercher les encriers, à les remplir d’encres différentes au fil des bureaux de son usine.

Pendant très longtemps, j’ai eu beaucoup de mal à ouvrir les cadeaux qu’on m’offrait. »

*http://www.amazon.fr/Mon-p%C3%A8re-est-mort-riant-ebook/dp/B00G86BRGG/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1388392137&sr=8-1&keywords=jacques+mercier+mon+p%C3%A8re+est+mort+en+riant »

Publicités