En prenant de l’âge, nous nous protégeons des désillusions, des échecs, des injustices de la vie. Est-ce de la tolérance, du fatalisme, de l’expérience ?
Cependant, c’est contradictoire, nous sommes aussi plus sensibles aux grandes émotions. Le coeur se défend avec moins de force ; il veut ressentir avec intensité ces instants. Combien en vivrons-nous encore ?

Mes enfants et mes petits-enfants ont fêté mon anniversaire. Leurs cadeaux originaux et personnels, certes !, leur présence, encore plus ! Les voir déjà adultes et entraînés eux-mêmes dans le fleuve tumultueux de notre existence terrestre; occupés à éduquer leurs propres enfants ! Ressentir avec ceux-ci cette même relation que j’entretenais avec mes grands-parents, une forme de tendresse qui exclut presque la discipline et qui laisse tout le terrain de la relation être envahi par l’écoute, la générosité, l’amour.

Ma vie est intense et exaltante. Elle me fait connaître tant de choses insoupçonnées, tant de créations magnifiques. On dit que la réussite d’une vie est un rêve de jeunesse réalisé. Soit ! Que dire alors de cette vie multiple qui me donne accès à tant de rêves que je n’osais faire ou dont j’ignorais l’existence !

L’amour est l’essentiel de ma vie. Je n’ai toujours agi que sous son impulsion. Ses divers visages, dans l’écriture ou dans la femme aimée, par exemple, éclairent le sentier qui serpente dans les bois sombres. L’amour m’a emmené bien au-delà de mes capacités, a résolu des énigmes existentielles, a dénoué des problèmes enfouis depuis des générations dans mon âme, m’a ouvert les yeux sur des paysages fantastiques. Avec la certitude que le renouvellement et l’évolution sont éternels !

Il n’est pas un jour où je ne remercie avec ferveur l’Énergie qui m’a immergé au sein de cette courte aventure dans l’espace et le temps, qu’est ma vie !

Envoyé de mon iPad

20131118-064746.jpg

Advertisements