A l’instant je termine la lecture d’un « Dialogue sur la nature humaine » qui s’est échangé par deux sommités en la matière : Edgar Morin et Boris Cyrulnik. Je ne résiste pas à vous redonner cette idée superbe et importante : il y a plusieurs naissances de l’humanité.

Une première naissance commence au début de l’hominisation, avec la bipédisation, la vie dans la savane, la course et les abris.

Il y a une deuxième naissance avec la domestication du feu et le langage, qui précède, sait-on aujourd’hui, l’apparition de notre espèce.

Une troisième naissance incontestable est celle de l’Homo sapiens. C’est le moment des sociétés archaïques avec les techniques, la représentation artistique, l’imaginaire, les croyances, les mythologies.

Il y a 7, 8, 9 ou 10.000 ans, naissent les sociétés historiques, qui détruisent les sociétés archaïques. C’est un génocide qui s’achève encore de nos jours avec l’Amazonie et les glaces polaires. C’est la naissance de l’agriculture, des villages, des milices, des villes, des Etats, de la souveraineté, de la guerre, de l’esclavage, des grandes religions, de la philosophie, de l’intelligence.

Enfin, aujourd’hui : assistons-nous à une nouvelle naissance de l’humanité? Avec une éventuelle confédération pacifique de la Terre ?

Ces livres, ces essais, ces réflexions (qui parlent aussi de la mort et de l’amour « L’amour est la seule force que l’on peut opposer à la mort ») me donnent le vertige. On se trouve entraîné dans un courant qui nous dépasse tant. On lève un peu les yeux du sol où nous sommes cloués pour apercevoir un coin d’étoile, même pas un coin du voile… mais on pense que ce sera possible… peut-être !
images

Advertisements