Ma grand-mère me racontait des contes merveilleux. Je me souviens de l’histoire d’une carte au trésor. Il fallait suivre le plan et à chaque étape essayer de creuser le sol avec des outils… Mais au premier arrêt les outils étaient en verre : pelle, pioche, etc. et ce n’était pas possible… Alors on allait vers une autre étape, etc. J’ignore comme cela se termine car je m’endormais bien avant la fin….
Elle avait une vraie voix de grand-maman, un peu tremblotante !

Mon père aussi me racontait des histoires fabuleuses, qu’il lisait dans un gros recueil (je pense entre autres de Jeanne Cape), comme l’histoire d’un jardin extraordinaire qu’on rejoignait la nuit, mais dont la porte pour y accéder dans la muraille disparaissait le jour venu…

Quand j’ai eu des enfants, le soir en vacances, sans télé, (et un peu pour échapper aux obligations de remise en place, etc.) je racontais des histoires que j’inventais au fur et à mesure. A la fin de l’été ma femme me disait : Tu devrais les écrire ! Comme je les avais un peu oubliées, ce sont mes enfants qui me les redonnait, un peu à leur façon.
C’est largement inspirés de ces histoires-là que j’ai écrit les contes pour enfants, et les histoires d’un Ecureuil bleu, que je raconterai le week-end prochain à la Bibliothèque Solvay (www.lacetra.com).

Depuis lors, j’ai eu des petits-enfants et je me suis mis cette fois à continuer à parler d’autres animaux et en les faisant intervenir comme dans des fables. Chacun porte le prénom d’un de mes 11 (pour l’instant) petits-enfants ! C’est un escargot qui est chauffeur de taxi, une grenouille qui surveille une piscine, une coccinelle qui joue du piano, etc.

Je me réjouis d’élargir le cercle de mes petits auditeurs, grâce à la demande de Michel Keustermans, brillant compositeur et chef d’orchestre. (Il m’avait demandé il y a quelques années d’être la voix de « Dieu » dans un opéra ! J’avais adoré et eu un grand stress avant les représentations…) Un trio classique nous accompagnera, ainsi que la superbe voix de Marie de Roy, qui proposera des chansons d’enfants, que nous gardons tous si bien en mémoire : de « Ne pleure pas Jeannette » à « Il était un petit navire » !

L’écrin pour ces trois représentations de vendredi, samedi et dimanche fin d’après-midi est cette Bibliothèque sublime rénovée avec art ! Rien que pour le décor cela vaut la peine de nous rejoindre.
Je compte sur vous, jeunes et adultes (on garde son cœur d’enfant !), et nous commencerons l’été dans le bonheur partagé !

AfficheContes435

Publicités