Beaucoup d’auteurs, et pas seulement les poètes, expliquent et disent l’importance existentielle de la poésie dans nos vies.

J’aime par exemple ce qu’en dit John Keats : « La poésie doit nous surprendre par son excès délicat, et non parce qu’elle est différente. Les vers doivent toucher notre frère comme si c’étaient ses propres mots, comme s’il survenait de quelque chose que, dans la nuit des temps, ils connaissait déjà dans son coeur. La beauté d’un poème n’est pas dans la capacité qu’il a de faire plaisir au lecteur. La poésie est toujours une surprise, capable de nous couper la respiration à certains moments. Elle doit demeurer dans nos vies comme le coucher du soleil : miraculeux et naturel en même temps. » Quel texte !

Mon dernier éditeur de poésie, pour le recueil « Proche des larmes » a eu la bonne idée de le souhaiter sur le Net, à votre disposition en un clic ! En pré-lecture aussi sur Amazon et dans quelques heures sur l’Appstore de iTunes ! Une manière donc d’être encore plus facilement lisible. J’aimerais que vous ayiez quelque éblouissement à certains vers, certains mots. Laissez infuser en vous le texte, il ne faut rien comprendre, mais uniquement ressentir. Laissez-vous emporter hors du temps ! Le temps – précisément – de trouver de l’énergie positive pour retrouver le réel ensuite !

http://www.amazon.fr/gp/product/B00B6QBHZO/ref=oh_d__o00_details_o00__i00

http://www.lesdejeunerssurlherbe.be/pages/livres/mercier.htm

Prochelarmes

Publicités