Comme les Français, intéressés au premier chef, nous allons sans doute être nombreux à suivre cette rencontre télévisée entre François Hollande et Nicolas Sarkozy ce soir ! On s’y prépare comme si nous allions assister à un spectacle, à un match de football, à The Voice ! On lit les pronostics (oh ! cette fièvre de la notation, des récompenses, des audimats, des classements…), on suit les reportages sur les préparatifs, en particulier cette mise en scène : la température du studio, par exemple, qui est réglée ! Mais quel est le sens de tout cela ? Peu de grandes ambitions, de grandes envolées (sinon des reprises d’anciennes pièces, de Mitterrand ou De Gaulle, des citations…), beaucoup d’insultes et même d’excuses pour les insultes, une complicité incroyable des médias surtout télévisés, qui reprennent tout (y compris les images et le son fournis par les candidats eux-mêmes !) et analysent tellement que plus rien ne peut être compris. C’est devenu une grande bouillie de mots, d’images, de cris, de foules, de drapeaux divers… C’est non seulement médiocre mais aussi terriblement rétrograde. Les derniers feux d’une manière de voir la vie des humains, qui est dépassée ! Car nous avons commencé à nous faire entendre individuellement et non plus en « masse » informe soumise aux pouvoirs. Nous pouvons parler, nous exprimer, ici et dans le monde entier. C’est la première fois dans l’Histoire ! (Mon roman « L’Année 13 » explique bien tout ce qui se passe !) Nous vivons un moment historique ! Jusqu’ici, il y avait la scène, les acteurs, tous les pouvoirs et nous regardions, parfois huions ou applaudissions, pas beaucoup plus… Aujourd’hui nous pouvons tous être des acteurs ! Bien sûr, ceux qui perdent la main cachent la chose ou ne s’en rendent pas compte encore (et nous non plus), comme le dit si bien Michel Serres : « Les grandes institutions (médias, publicité, entreprises, politiques, universités, etc.) ressemblent aux étoiles dont nous recevons la lumière, mais dont l’astrophysique calcule qu’elles moururent voici longtemps ».

Publicités