Lorsque je suis parti, il pleuvait ; tout au long de la route entre Halle et Ath, je tâchais de garder le moral en écoutant le CD de Bertrand Chamayou jouant du Mendelsohnn… Et puis, une fois sorti de l’A8, en suivant la direction de Beloeil, comme prévu d’ailleurs, le soleil s’est levé et la campagne découverte alors fut magnifique ! Le vert tendre des arbres, les vaches, les chevaux dans les prairies, les passants endimanchés dans les villages traversés… Je savais déjà que la rencontre pour « Je lis dans ma commune » serait belle. Et en effet, Michèle Brisart avait tout organisé de maîtresse façon ! Dans cette immense Grange rénovée, rue de la Hunelle, à côté du château, où se déroulait la fête de l’amaryllis : des tables, deux podiums, un bar, une vente de livres, une table pour les signatures… Nous étions trois, de genres différents, pour parler de nos créations : Françoise Pirart (Ne manquez pas la lecture de « La nuit de Sala » Editions Arléa, son site http://www.francoisepirart.be), Alain Maury (Dessinateur qui a repris les Schtroumpfs, Lefranc de Martin, etc. et qui a dessiné – mais je ne l’avais pas rencontré jusqu’alors – une de mes couvertures, la reprise chez Bernard Gilson en 98, vingt ans plus tard, de mon premier roman « Parfois » paru en 78… Le monde est petit ! Le temps a des raccourcis saisissants)… L’accueil est chaleureux, picard… des lectrices me parlent des réseaux sociaux, des dames me parlent de leurs parents qui m’écoutaient à la radio, on prend des photos… Ensuite, c’est le partage attendu : je raconte la création, les iBooks, l’immortalité (relative) des livres publiés ainsi, je parle de « L’orage » (OnLit) et de « Maître Gustave » (LiBook), etc. De l’hypersensibilité quand on écrit, des coïncidences, du bonheur… J’aime le sourire des personnes qui remplissent à présent la salle; j’aime leur écoute, c’est un dialogue. J’aime les bénévoles qui servent discrètement à boire, les lectrices qui ont répété les extraits de textes à lire, les personnes des bibliothèques qui se donnent tant de mal pour diffuser les livres et la lecture ! J’aime François Van Dorpe, l’éditeur de « Proche des larmes », mes derniers poèmes aux « www.lesdejeunerssurlherbe.be », qui a laissé en dépôt des recueils… et qui a bien fait car ils ont non seulement tous été achetés, mais furent encore réclamés ensuite ! Et puis, avant de partir, j’aime cette conversation avec un adolescent, qui m’a avoué écrire des poèmes et avoir été enthousiasmé par ce que j’avais dit de l’écriture… Je sais déjà qu’il sera écrivain, poète, journaliste, chroniqueur ou que sais-je, mais que ce goût de l’écriture l’aidera en tout cas à vivre mieux et plus intensément ! Merci pour cette invitation, Michèle et les amis des Bibliothèques communales de Beloeil ! Une magnifique après-midi…

La magnifique région de Beloeil !

Publicités