Il fait soleil. L’air est doux, tiède, comme il sied au printemps qui commence. Ce matin au réveil, je « twitte » une phrase qui me vient à l’esprit, comme d’habitude, et la partage, car comme je suis optimiste, j’espère amener un sourire, un espoir à ceux et celles qui en ont besoin; parce qu’ils travaillent, parce qu’ils ne travaillent pas; parce qu’ils ne sont pas totalement heureux, parce qu’ils subissent les revers de la vie; parce qu’ils sont fatigués simplement, etc. Une habitude apprise chez les scouts et gardée dans le « service public », en particulier quand je présentais la très matinale « Musique au petit déjeuner » ! La phrase de ce jour est : « Le bonheur est-il de sortir d’un joli rêve et de trouver la vie réelle plus belle encore ? Je me réveille heureux et vous souhaite un bon samedi ! » Il fait soleil, mais vous vous en doutez, je ne suis pas d’un optimisme béat. J’essaie plutôt d’être positif, constructif, de voir derrière chaque échec, une autre possibilité qui naît. Jacques Prévert disait : « Essayons d’être heureux, ne serait-ce que pour donner l’exemple » ! Alors oui, penser aux petits-enfants qui sont passés hier chez moi et avec qui je chantonnais « Frère Jacques » en parcourant le petit jardin ; penser aux autres petits-enfants qui me faisaient hier soir, du haut de leurs 5 ans, la confidence de leurs amours enfantines et déjà bousculées ; penser à celui d’une dizaine d’années que j’attends aujourd’hui (j’ai 11 petits-enfants !) et qui me montrera ses progrès au diabolo ! Malgré la folie meurtrière, les accidents tragiques, la manipulation médiatique, les récupérations politiques, les grandes misères mondiales, le pouvoir de l’argent… Croire que nous pouvons, nous les femmes et les hommes de bonne volonté et eux les enfants des nouvelles générations, tenter de faire tourner le monde un peu plus rond ! La vie et la mort…

Publicités