Quelques mots pour partager ma lecture du moment : « Les voies de la lumière » par l’astrophysicien Trinh Xuan Thuan. Après avoir longuement expliqué l’histoire de la lumière dans l’univers, on en arrive au cerveau. « Jusqu’à ce que nous entrions en contact avec des intelligences extraterrestres, le cerveau humain est la structure la plus complexe connue dans l’univers ». Déjà ce sont des affirmations qui me font frissonner ! Il poursuit pour nous donner le vertige : « Il contient quelques centaines de milliards de cellules nerveuses appelées neurones, chacune de quelques millionièmes de millimètres de diamètre. » Bon, on essaie d’imaginer, mais c’est déjà difficile. Ce n’est pas tout ! « C’est autant que le nombre d’étoiles dans une galaxie, ou le nombre de galaxies dans l’univers observable ». Quelques comparaisons pour voir clair : « Si tous les axones présents dans notre cerveau étaient mis bout à bout, ils s’étendraient sur plusieurs centaines de milliers de kilomètres. Chacun des centaines de milliards de neurones compte en moyenne entre 1.000 et 10.000 connexions ou synapses, ce qui fait que chaque neurone peut en même temps recevoir des signaux de milliers d’autres neurones et en envoyer à un nombre aussi élevé. » Et on en arrive à ma phrase de ce matin sur F, Google+ et Twitter : « Notre cerveau contient ainsi plus de 100.000 milliards de synapses : tous les ordinateurs du monde connectés ensemble n’auraient pas sa puissance de traitement de l’information. » Vertige, interrogation, émerveillement, comment traduire en mots ce qu’on nous révèle là ?

Advertisements