C’est Voltaire qui a écrit cette phrase : « J’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé ». Je découvre cette phrase dans le livre du Docteur Saldmann « La vie et le temps ». On y trouve des exemples multiples de longévité dans la nature, comme cette minuscule méduse qui a trouvé le moyen de se rajeunir continuellement (et qui d’ailleurs pose un problème de surpopulation évidemment !). Jusqu’à présent, je n’ai lu qu’une centaine de pages, les conseils sont ceux que nous connaissons : sport, alimentation, etc. Notons qu’il suggère beaucoup de sexualité, mais aussi, plus anecdotique : la consommation de chocolat noir, qui agit par une légère extension du calibre des vaisseaux sanguins ! Être optimiste est une bonne idée aussi pour vieillir moins vite (enfin, l’idée n’est pas tant de prolonger sa vie que de la terminer en forme) : le risque de mourir est deux fois moins élevé que chez un pessimiste ! En gros, jusqu’à présent, je comprends qu’être heureux, se faire plaisir sont des atouts dans ce domaine. « Le plaisir soigne » écrit-il « Il intervient comme facteur de croissance personnelle et de maîtrise du stress. » A propos de stress, il s’est souvent porté sur ma voix, tout au long de ma carrière. La voix est l’organe de communication qui me sert sur scène, sur un plateau de télévision ou dans un studio de radio; c’est logique que le stress s’y niche. Ma partenaire artistique sur scène (Par ailleurs excellentissime pianiste et compositrice), Nara Noïan, est devenue aussi une très bonne chanteuse, avec la voix devenue plus forte et juste. Elle a suivi des cours, qu’elle dispense à son tour. Je me suis inscrit et après quelques heures, la différence est incroyable ! J’ai plus de souffle, la voix travaille moins directement sur les cordes vocales, etc. Et… le stress avant une séance en public semble moindre ! Que demander de plus ? N’oublions donc pas : essayons d’être heureux, cela prolonge notre vie terrestre !

Un sourire cueilli sur la toile !

Publicités