A présent que quelques jours ont passé depuis le « buzz » (!) de la vidéo, quelques réflexions… D’abord le rappel des faits : un vacancier hollandais filme par hasard sa montée dans un lieu historique (château avec des tours) et s’aperçoit que dans une tour à l’autre bout du bâtiment un couple fait – l’air de rien ! – l’amour. Les amoureux sont discrets, puisque seulement leurs bustes dépassent du créneau; mais la position et le mouvement ne laissent aucun doute sur leur belle activité sensuelle dans un lieu pittoresque et inédit, qui souvent pimente les choses. Ils ignorent qu’on les filme de loin et ils se rajustent, comme on dit dans les romans; ici également, aucun doute sur leurs gestes ! Le Hollandais télécharge donc cette vidéo sur le Net… C’était il y a quelques mois. Mais un jour, un internaute reconnaît la femme ! Il s’agit de la bourgmestre d’Alost, Ilse ! Et la presse flamande d’en parler, et les internautes belges d’aller voir la vidéo, et quelques journaux d’en parler, pas plus. D’emblée disons que d’une part tout cela est sympathique et prête à sourire. Oui, les bourgmestres font aussi l’amour ! (Rappelons en passant qu’il s’agit de son amoureux bien officiel !) Et cela les place au même niveau que nous tous ! (C’est un peu ce qu’on nous disait quand, étudiants, nous avions peur d’affronter l’oral avec un professeur sévère : imaginez-le nu, etc. ) Donc, pas de quoi fouetter un chat, comme dirait Geluck ! Et le problème n’est même pas que cette vidéo existe puisqu’ils se croyaient à l’abri des regards, et ne laissaient, en principe, rien deviner de leur belle activité ! Il ne s’agit donc pas ici de paparazzi, ni de mauvaises intentions, ni – à peine ! – d’imprudence. Le fait est nouveau : On peut être perçu par tous et à tout moment, et cela « mondialement » ! On se sait cerné de caméras, de satellites, de grandes oreilles qui captent, mais aussi et surtout de portables… C’est devenu une sorte de grand jeu à l’échelle de la terre : on filme l’insolite et surtout on le propose – sans tabous ! – à nos frères humains ! Comme le disait une analyse dans le Soir, il faut donc le savoir et être prudent; plus une personnalité publique ne peut s’aventurer dans des zones à risque (cela va de l’ivresse au café jusqu’à la femme de chambre d’un hôtel); elles se doivent d’être correctes (j’allais dire morales, mais par rapport à quoi ?) dans toutes leurs évolutions publiques et même souvent privées. Ou alors, elles assument, jouent le jeu, car c’est un jeu, un spectacle, et veulent faire passer un message. Mais on entre là dans les subtilités de la communication ! Bref, en ce qui concerne Ilse, elle m’attendrit et j’espère qu’elle sourit de tout cela !

Ilse en haut de la tour !

Publicités