Un petit ajout aux billets précédents, avec une jolie pièce à mettre dans le dossier : lecture électronique ! Vous verrez ci-dessous un petit article d’une dame plus âgée qui explique les avantages de la tablette (la liseuse ?) de lecture, où on peut augmenter la grandeur des caractères, la luminosité, etc. Un aspect qu’on n’avait pas encore beaucoup abordé ! Cela dit, je suis d’accord avec l’ensemble des lecteurs : oui, le livre (le livre-objet, le livre-sujet) garde tout son intérêt et toute sa séduction. Non, il ne doit et ne va pas disparaître. Mais qui sait ? En tout cas, on peut profiter conjointement de l’un et de l’autre. C’est d’ailleurs le sujet du début de mon nouveau roman : le personnage trie les livres de sa bibliothèque (et ceux qui ont lu « Maître Gustave » comprendront ce que fait son petit-fils, car il s’agit de lui !). Je l’écris, le crée,  sur mon » notebook », dans lequel j’ai pu télécharger le Littré et le Robert, que je consulte régulièrement.

Advertisements