« Je suis chocolat ! », qui veut dire « J’ai été eu, attrapé ! » remonte à 1896 ! C’est une belle histoire, celle des mots, des expressions autant que celle du chocolat d’ailleurs (et que j’évoquerai encore ce vendredi 8 avril à 20h30 à Chiny, 3, rue de Lorrènes. (061/31.30.11). Il fera beau, les routes sont libres encore… Je me réjouis d’y être ! D’autant que la séance se terminera par une dégustation (et j’essaierai d’expliquer comment « déguster » une praline) de chocolats de l’artisan très doué qu’est François Deremiens… Pour en revenir à l’expression « Je suis chocolat », elle fut inventée par un duo de clowns au Nouveau Cirque, à Paris. Ils s’appelaient Footit et Chocolat. C’est Jean Nohain en personne (celui des « Trente-six chandelles » de la Télé des débuts) qui me l’a raconté : Chocolat fut le premier « Auguste » de l’histoire du cirque. Son véritable nom est Raphaël Padilla. Né à Cuba en 1868, il meurt à Bordeaux en 1917. Son histoire est proprement incroyable ! Il fut vendu comme esclave à un Européen, puis fut serviteur de Tony Grice, un célèbre clown blanc. Il devint très populaire dans le duo avec Footit. Ils jouaient évidemment sur le contraste entre la peau noire de Chocolat et celle du clown blanc ! La suite et bien d’autres anecdotes à Chiny, grâce au Centre Culturel du Beau Canton qui organise cette soirée !

Aïe, je me précipite vers les pralines !

 

 

Advertisements