Quelques mots sur les rencontres à la Foire du Livre… Pour vous dire le bonheur de ce partage. Tout d’abord, personne ne pouvait être sûr que tous ces « oui » et même les « peut-être » sur les profils FaceBook qui n’étaient en somme que des affirmations virtuelles pouvaient se concrétiser dans la réalité. Mais si ! Ce fut fait : une heure de signatures non-stop, avec une vraie file d’attente, comme j’en avais vu pour les grands auteurs que j’admire ! Une sorte de grand cadeau amical (un peu comme le bonheur ressenti lors de la dernière représentation sur scène à Mouscron de la pièce avec Jean-Luc Fonck « Mercier : Go home ! ») et, je l’espère, partagé. Tout d’abord, suis allé lire un texte au stand/studio installé par la Ligue Braille. J’ai déjà et je ferai encore cette action d’enregistrer pour que les aveugles et les mal-voyants puissent entendre les textes qu’ils ne peuvent pas ou plus aisément lire. Ensuite rencontre avec Jean-Luc Fonck et Joe Di Dio pour discuter des enregistrements prochains des capsules de « Permis d’Rire » (Tous les deux signaient leur nouveau livre). Un bisou en passant à Amélie Nothomb, c’est toujours un bonheur de se croiser depuis si longtemps et de s’écrire par ailleurs ! Enfin, un coucou au studio de la RTBF voisin… Sur Twitter quelqu’un écrit hier qu’il m’a vu et entendu près du studio et ne comprenait comment je passais à l’antenne en étant dans le couloir de la Foire… Enfin au stand de la Sabam, signature, aidé par Sylvie Godefroid et par mon éditeur La Muette. Tous les livres sont partis ! Quelques-uns sont à envoyer pour ceux et celles qui étaient en fin de parcours. J’ai aimé aussi ceux et celles qui ont fait la file pour simplement me dire un mot, me serrer la main ou faire une photo en ma compagnie. Toutes ces rencontres étaient lumineuses et chaleureuses ; comme pour célébrer le miracle d’être réels, après les échanges sur le net ou après la lecture des livres ou après les émissions. C’est de l’émotion à l’état pur. Le point commun est, me semble-t-il, votre enthousiasme pour les petites phrases matinales écrites à l’aube et qui vous rendent souvent plus optimistes pour commencer votre propre journée. Oh, ce sentiment d’être toujours utile !!! Ensuite, il y eut une interview géniale  par Nicky et Brice Depasse pour « lireestunplaisir » et leur émission sur Liberty TV. Cela se passait sur le stand magique de Filigranes, entouré de vrais libraires, et du patron Marc Filipson en personne. Et même en sortant, j’eus encore des discussions dans les couloirs, sur le parking, etc. On rentre chez soi, comment dire… avec la tête pleine de bourdonnements d’étoiles et de lumières qui tiennent le coeur au chaud ! Merci !

Publicités