Alors que bientôt, je serai avec Jean-Luc sur la scène du Centre Staquet à Mouscron (le 4 février !) pour la pièce crée au Théâtre de la Toison d’Or, je retrouve une photo prise dans les années 70 à Flagey lors de mon émission du dimanche soir en public « Quatre à Quatre ». Notre invité était le géant Mort Shuman, celui qui avait composé pour Elvis Presley, qui cartonnait avec « Le Lac Majeur » ou « Papa Tango Charly », qui allait être émouvant aux côtés d’Annie Cordy dans « Rue Haute », etc. On s’appréciait beaucoup ! Pendant la pause de l’émission, dans le magnifique grand auditorium de Flagey, mon réalisateur m’avait préparé une surprise. A la reprise, Mort Shuman me demande de le rejoindre près du piano et il se mit à chanter en ch’ti (enfin en mouscronnois, c’est à dire un mélange de ch’ti, de wallon, de picard, de rouchi pour être précis) une ritournelle qu’on m’entendait parfois chanter : « Hors des rails » (ce devait être la traduction libre d’un chant militaire anglais, je crois). C’était incroyable ! Mort Shuman à tue-tête, s’accompagnant au piano : « Hors des rails, vla l’tram, hors des rails ! Erwète à tes longs pids, te vas les escrôtchi… » (Fais gaffe à tes longs pieds, tu vas les écrabouiller, hors des rails, voilà le tram !)… Cela s’appelait une sorte d’événement, en direct sur nos antennes, avec tant de folie, de bonheur, de partage, d’émotion. Comme j’ai adoré ce métier-là !

En duo avec Mort Shuman, en direct, à Flagey ! (Mon look !)

 

 

Publicités