En attendant que nos « élus » avancent, discutent et concluent; en attendant sans doute les indignations qui vont se manifester (j’adore les vidéos de contestations !), je regardais donc ce matin les arbres du jardin et ai posté à l’aube la phrase de Jean d’Ormesson dans « C’est une chose étrange à la fin que le monde » (un titre emprunté à un poème de Louis Aragon.) La revoici « Un peu de la beauté du monde s’est installée dans les arbres« . Par une drôle de coïncidence, on m’a demandé une chose magnifique : de parrainer un arbre parmi une série qui sera proposée dans un livre dans quelques mois ! J’ai choisi un hêtre solitaire et magnifique. Je vous en reparlerai. Ce qui, par une suite logique d’idées, m’a amené à l’opération « Testament.be » qui, dès le 15 de ce mois va être reproposée dans les médias. Vous savez, c’est cette bonne action qui vise à laisser quelque chose pour les ONG dans votre testament. Le premier tournage commençait par « Je suis mort », cette fois il s’agit plutôt de l’avenir, de l’influence qui peut perdurer après notre disparition et la scène a été tournée près d’un gros arbre centenaire (au moins) et solitaire ! Superbe ! La vie, la mort… Une des dernières phrases de d’Ormesson dans le livre c’est « Il faut toujours penser comme si Dieu existait et toujours agir comme s’il n’existait pas » ! J’aime beaucoup.

Tournage du clip devant l'arbre immense, beauté du monde !

Publicités