Oui ! Un moment de grâce… Découvrir lors d’une après-midi grise de week-end une nouvelle artiste, c’est un moment précieux. S’étonner de l’enchaînement poétique et inventif des mots, se surprendre à aimer les inflexions de la voix, tour à tour douce et plus affermie, s’envelopper l’âme dans les notes du piano… C’est ce que j’ai vécu avec « Quelques lettres » de Léa Cohen. Dans le texte qui accompagne ce CD auto-produit, je lis « Au-delà du noir d’un caractère, découvrir ses espaces de lumière » ! Comment ne pas adhérer à cette vision positive ? Léa Cohen a écrit tous les textes, toutes les musiques et a quasiment réalisé toutes les orchestrations. On pénètre donc dans son univers personnel : tendresse, recherche de beauté et d’harmonie, vie quotidienne, les apparences, etc. Le piano peut passer du classique au jazz dans quelques morceaux et c’est un plaisir nouveau. Parfois l’accordéon diatonique du talentueux Didier Laloy (que je comparais à un flamant rose perché sur une patte, quand il était invité dans mes émissions) surgit comme dans « Je pense donc j’essuie » ou dans « Le parchemin » (écrire pour soulager des blessures et des déchirures secrètes. Qui lira entre les lignes ?). Quelques extraits des textes que je trouve parfaits et nouveaux dans ces chansons claires, profondes et légères : « les baisers mousseux » (A l’intérieur de mon jardin), « débranche tout, va prendre l’air ou lis un roman de Werber » (La petite voix intérieure) Bernard Werber sera honoré et ravi, je le sais !, « le but de l’artiste, semer la lumière » (De vague en vague)… Dans le désordre, j’aime encore la cavaquinho, cette petite guitare sud-américaine pour une chanson de soleil, les choubidou des choristes dans « chéri », un bijou sur l’égalité des sexes vue par la femme, les morceaux où Léa est seule au piano, l’amour au petit matin si bien décrit avec justesse dans « lorsque l’aiguille s’endort », l’incroyable construction autour des chiffres de « ça nous rendra beaux », un court morceau d’une minute quarante-neuf ! Etc. Je pense que vous avez compris que je vous invite à la découvrir. Quelques pistes : http://www.myspace.com/leacohenchante/music/Quelques-lettres- 75417196 ; également sur facebook : leacohen.soleil ; elle sera sur scène avec Marie-Christine Maillard ce samedi 27 novembre à Gelbressée voir http://www.gelbressee.be … Ne vous gênez pas, plongez dans son univers délicat et proche, si poétique pour le texte comme pour la musique et vous vous sentirez mieux !

La pochette du CD de Léa Cohen

Publicités