Non, je ne l’aurais jamais cru si on m’avait expliqué quelle serait ma vie ! Il est vrai que je l’ai vécue, escaladée, marche par marche, palier par palier, sans jamais savoir ce qui allait m’apparaître à l’étage ou derrière le coin. Au fond, j’ai été très heureux (et je le suis toujours) à chaque moment nouveau; heureux totalement, parce que justement je n’avais nulle autre ambition consciente. Autrement dit, j’étais content de mon sort (et même étonné de pouvoir vivre ça… au début, je traînais encore des bribes d’éducation qui me faisaient ajouter cette idiotie « l’ai-je mérité ? est-ce juste ? ») et ne regardant pas ailleurs, je vivais pleinement l’instant offert. Par exemple, quand je suis entré à la radio et qu’on m’a confié la tâche d’assistant à la Section jazz, j’étais vraiment enthousiasmé par cette situation et je m’y voyais pour longtemps. Mais quand vous êtes ainsi disponible, il se fait que votre évolution personnelle est telle que s’ouvrent d’autres possibilités… encore meilleures ou intéressantes. Et ainsi de suite. Jamais donc je n’avais rêvé un tel chemin ! Oui, je sais, ce n’est peut-être pas aussi simple : il faut aussi travailler, écouter, apprendre, se discipliner, faire des choix difficiles (ne pas trop boire, par exemple)… mais c’est comme quand on vit un « grand amour », cela n’apparaît jamais contraignant ! On est entraînés par une force, une énergie, une volonté qui métamorphosent les obstacles éventuels (et qui ne sont plus ressentis comme ça !) et nous donnent même un plaisir de les vaincre. Bien sûr, il ne s’agit pas de « talent » personnel ! C’est le fruit de ce qu’on m’a appris (et le scoutisme y fut pour beaucoup dans le courage, la ténacité, le service public, etc.), des rencontres, de l’intuition, des circonstances aussi. Ce qui ne m’a jamais quitté fut la passion, celle-là même qui me réveille encore le matin avec tout de suite en tête cette évidence « Quel bonheur de vivre ! d’aimer ! ». D’aimer, oui, car, vous vous en doutez, la vie est bien plus colorée, remplie d’énergie et de rebondissements, quand on a la chance de partager un grand amour ! Mais ce bonheur non plus, je n’aurais jamais cru qu’il me serait donné ! »Merci » est un mot qui me vient souvent à l’esprit !

 

Être à la Une de Match entouré à la James Bond d'Aurélia, Laurence et Virginie, comment aurais-je pu l'imaginer !

 

 

Publicités