Hier après-midi, triple plaisir donc : le premier est celui de me rendre dans ma ville natale de Mouscron. Je me rends compte qu’il s’agit du microcosme de la Belgique, battue aux quatre vents des influences (Flandre, France, Wallonie…) Alors que j’ai vécu dans mon enfance en Flandre Wallonne, je retourne aujourd’hui dans la Wallonie Picarde ! On y parle les deux langues sans souci et on applique avec le sourire les facilités ! Surtout on pratique l’auto-dérision comme nulle part ailleurs ! Deuxième plaisir, celui de retrouver un vrai public (oh ! ces commentaires sur les anciennes émissions, sur les souvenirs heureux embellis avec le temps qui passe, etc. ), qui vibre, qui réagit, qui rit ! Troisième plaisir celui de parler du chocolat belge… le meilleur du monde, je le confirme et je le prouve dans ces rencontres ! A propos du chocolat, j’adore cette phrase d’Anthelme Brillat-Savarin : « Heureux chocolat qui après avoir couru le monde à travers le sourire des femmes trouve la mort dans un baiser savoureux et fondant de leur bouche » (« L’anthologie du goût » 1826). Mais aussi ce clin d’oeil : « Neuf personnes sur dix avouent aimer le chocolat et… la dixième ment ! »

Publicités