Sans trop savoir pourquoi, les moutons sont souvent intervenus dans ma vie ! J’ai déjà évoqué certains des souvenirs ovins sur scène : le mouton en plâtre de la crèche de Noël dont la tête était cassée et que j’avais voulu recoller à l’aide de la cire d’une bougie ! Evidemment, comme la neige était représentée par de l’ouate, il y eut un beau début d’incendie dans le salon et je fus puni ! Il y eut aussi cette peau de mouton au pied du lit de mes parents… Ils disaient qu’ils l’avaient connu transportant des bidons de lait ! L’horreur… Par ailleurs, je me suis souvenu que mon tout premier passage sérieux sur une scène, ce fut en Rhétorique, j’avais donc dix-sept ans, dans la pièce moyenâgeuse de la « Farce de Maître Pathelin ». Mon rôle était celui d’un berger qui simulait l’idiot pour ne pas devoir répondre aux questions : mon texte était « Bêêêêh » ! Ce n’est pas là que je me suis aiguisé la mémoire ! En cherchant une photo, je suis tombé sur celle que vous voyez ci-dessous : une partie de la troupe de la classe (bien entendu les filles étaient des garçons déguisés ! Pas encore de mixité) avec le berger que j’étais, des boucles et un chapeau, et maquillé ! Sans doute, est-ce ce soir-là que m’est venue – mais si longtemps dans mon inconscient – l’envie de monter sur les planches !

Ma "première fois" sur scène, au premier plan !

Publicités