Depuis quelque temps (depuis « Passage », « Mon jardin secret » et « Mercier : Go Home ! »), j’ai ressenti le bonheur des comédiens, des acteurs en contact directeur avec le public. Des moments inouïs. D’autant plus sans doute que d’une part, ayant eu un métier public avec une autre manière « médiatique » de l’aborder, je peux en goûter toute l’intensité nouvelle; que d’autre part, n’ayant plus de pressions professionnelles, je peux vraiment vivre pleinement ces créations ! On jouera encore, Jean-Luc et moi, le « Mercier : Go Home » à Mouscron, au Centre Staquet, le vendredi 4 février 2011, si vous habitez la région ! Une grande série de conférences-rencontres autour du chocolat, des belgicismes et des souvenirs est programmée, ce qui m’amène aussi au public vivant. Mais ces jours-ci deux amis proches sont directement dans le bain du théâtre également. Philippe Geluck sera au Magic Land Theatre avec « Je vais le dire à ma mère » dès le 9 novembre et dès le lendemain c’est une pièce de Juan d’Oultremont qui sera à l’affiche du Théâtre de la Toison d’or (avec entre autres Michel de Warzée) « Eux »… Finalement, la scène (comme le livre) est un endroit qu’on croit parfois dépassé par l’image, le Net, etc. mais qui ne l’est sûrement pas ! Le livre reste un objet culturel de valeur et la scène reste l’espace privilégié du contact entre l’artiste, la création et un public !

Le Roi, Fonck, Mercier, Geluck, Uffner, Bibot, d'Oultremont et Kroll : l'équipe de Mercier Go Home !

 

 

Publicités