Ce matin, je notais sur les profils de FB qu’en plus de l’écrit et de la parole, qu’on note généralement comme importants, le silence, lui aussi, devait entrer en jeu, pour équilibrer la vie.  Le silence permet la recherche, sa propre recherche intérieure, sa distance, la synthèse des événements, celle de l’évolution personnelle et du monde des humains. Il en existe de toutes sortes évidemment : le silence du jardin matinal (celui que je préfère), celui des bois, celui du bureau, celui qu’on peut avoir dans la foule aussi…pourquoi pas !

 

Publicités